Lolol

et son histoire

Lolol

Lolol se trouve à 215 km au sud de Santiago et au sud-ouest de la vallée de Colchagua. Son origine remonte à la période précolombienne, où cette zone était habitée par des peuples mapuches du groupe des «Picunches» et était définie comme une colonie de transit vers le XVIe siècle. La ville est née des routes qui reliaient les petits centres ruraux situés dans la zone centrale du Chili, entre les vallées du fleuve Maipo et du fleuve Maule.

Au cours du XVIIe siècle, plusieurs «Haciendas» ont été créées dans toute la vallée de Colchagua ; de grandes terres que le roi d’Espagne a concédées à ses «conquistadores». Parmi elles, les terres de Colchagua étaient les plus désirables pour leur climat, idéal pour l’agriculture et l’élevage.

Après l’indépendance du Chili en 1818, les familles les plus traditionnelles du pays ont construit plusieurs demeures dans les Haciendas de la région de Lolol, dont certaines sont encore debout aujourd’hui, et font partie du tourisme local. De la fin du XIXe siècle au milieu du XXe siècle, la «Hacienda Lolol» et la «Hacienda Santa Teresa de Quiahue» étaient les principales Haciendas de la région et ont joué un rôle important dans l’économie locale.
Aujourd’hui, dans le triangle fondateur du centre civique de la ville, il y a des vestiges de l’ancienne route coloniale, où se trouvent de larges couloirs extérieurs, au caractère unique et interconnectés qui encadrent les façades des anciennes maisons coloniales en pisé et aux toits en tuiles. Cela représente la véritable identité de Lolol où une harmonie globale est suivie par un langage architectural commun, qui se reflète dans l’utilisation de matériaux prédominants dans la région, tels que la terre, les tuiles et le bois. Dans les maisons, vous trouverez des éléments qui remontent à la période précolombienne, se mélangeant aux aspects typiques des haciendas espagnoles. Le tout formant des constructions unies par la structure des couloirs des bâtisses aux murs de clôture sur lesquels sont disposés les bâtiments, témoignage de l’influence inca dans la province.

Dans la cour, les arbres, la vigne et enfin le verger, définissent l’essence d’une ville rurale dans la zone centrale du Chili. Elle conserve également ses traditions rurales telles que les rodéos et les courses de chevaux chiliens, faisant de Lolol une «Tierra Huasa».

En 2003, compte tenu de son importance patrimoniale et en raison de la conservation de sa belle architecture ainsi que du respect de sa culture et de ses traditions, Lolol a été déclaré Monument national du patrimoine dans la catégorie des zones typiques et agréables du Chili.

En 2010, le tremblement de terre de 8,8° a dévasté la ville, détruisant une grande partie de ses bâtiments. Mais grâce à la volonté de sa population et aux ressources locales, Lolol a sauvé son patrimoine, avec en autre, la reconstruction de la paroisse locale et la réouverture du centre civique fondateur.

Aujourd’hui, l’Hacienda Araucano est située à seulement 3 km du centre-ville de Lolol, ce qui en fait un lieu touristique très attractif.

Par Diego VERGARA - Directeur de l'Hacienda Araucano

Thiols, Terpènes et Pyrazines

2019 Chimie Sauvignon Blanc Terroir Vinification Viticulture Winemakers

Lire la suite