Yellow Gin

De la vigne à la barrique en passant par l’alambic

Yellow Gin

Le gin est une eau-de-vie traditionnellement de grain aromatisé aux baies de genièvre. Cette eau-de-vie est originaire des Pays-Bas ou elle est apparue au XVIIe siècle avant de s’internationaliser. Parmi les alcools de la famille du gin, on trouve le Genièvre dans le Nord de la France appelé Jenever en Néerlandais et Peket en Wallon et qui sont considérés comme l’ancêtre du gin de style Anglais ou London dry gin.

Le genièvre est réputé plus rustique et beaucoup plus aromatisé en baies de genièvre, ce qui fait qu’il se consomme davantage en digestif qu’en cocktail.

Le gin de style anglais auquel le Gin Sorgin est apparenté donne des eaux de vies plus fines du fait des procédés de fabrication (distillations successives, méthodes d’extraction des arômes contenus dans les baies de genièvre par infusion et macération).

Le Yellow gin

Pour sa part, le Yellow gin – parfois appelé Golden Gin – est un terme générique pour les gins âgés sous-bois, c’est-à-dire en barriques de chêne neuves ou préalablement utilisées pour l’élevage de vin ou d’autres spiritueux.

L’origine du Yellow gin remonte probablement à l’invention du gin elle-même puisque le moyen de transport, de stockage ou de distribution privilégié à cette époque était le fût de bois.

Le contact entre le gin et le bois permet une extraction des tanins contenus dans le bois. La coloration peut varier de l’or pâle comme le Sorgin boisé en passant par le jaune paille, le doré voire l’ambre pour des élevages de plusieurs années. Outre le caractère unique des Yellow gins de par leur couleur, l’élevage sous-bois apporte une palette d’arômes plus complexes avec des notes boisées (grillé, torréfié, fruits secs) mais aussi des arômes d’épices (girofle, gingembre) et des notes de miel.

Le Yellow gin Sorgin

Forts de leur expérience avec leur recette de Sorgin, François Lurton et Sabine Jaren ont eu l’idée de réaliser un premier batch de Yellow gin avec le Sorgin en mettant en barriques sélectionnées du Sorgin original.

Le choix des barriques s’est porté sur des barriques qui ont préalablement élevé du Pessac Léognan Blanc et des Graves. Le premier Batch de gin a été entonné dans 6 barriques de plusieurs tonneliers afin de développer une palette aromatique variée. Tous les mois les barriques sont dégustées afin de suivre l’évolution de la prise de bois et l’évolution des arômes. Les assemblages des différents lots sont également testés tous les mois.

Au bout de six mois d’élevage, il a été décidé de mettre en bouteille le premier batch. En effet, cet élevage de 6 mois confère une grande complexité au Sorgin original tout en gardant sa fraîcheur appréciée et caractéristique.

Dégustation

La palette aromatique du Yellow gin Sorgin en fait un digestif de choix, seul ou avec de la glace, aussi bien que dans des cocktails classiques à base de gin.

  • Robe

La robe est jaune pâle avec des reflets d’or blanc.

  • Nez

Au nez apparaissent d’abord des arômes vanillés et de fruits secs torréfiés et des notes épicées qui rappellent le poivre, le gingembre. Viennent ensuite les arômes typiques du gin : baies de genièvre, résine de pin et le bois de santal. Les notes fruitées du sauvignon viennent compléter le bouquet avec des arômes d’écorces d’orange et de coing mûr.

  • Bouche

L’attaque est ronde et ample, la bouche est épicée, poivrée avec une persistance aromatique longue. Des notes d’herbes fraîches viennent parfaire la fin de bouche.

  • Accords Mets/Spiritueux

Il peut paraître surprenant d’associer un gin à des plats cependant, la cuisine du Nord de l’Europe, la cuisine d’Alsace, les saveurs fumées, les plats épicés au genièvre et certains fromages forts à croûte fleurie peuvent s’avérer très intéressants avec un verre de Yellow gin. Par exemple : salade de choucroute tiède et foie gras poêlé, saumon façon gravlax ou saumon fumé au feu de bois, Mont d’or au four dans son écore d’épicéa au Sorgin, pâté en croûte aux baies de genièvre, fromages à croûte fleurie (époisses, maroilles, stinky bishop).

Par Clément MAËS, œnologue aux Domaines François Lurton

Les Domaines François Lurton sur les terres de Molières

Nizas Oenotourisme Terroir

Lire la suite